Tarik

Musique, Electronique et Informatique.

 

 

À un peu plus que 40 ans et père de deux enfants, Tarik décide de se lancer comme créateur de produits Hi-Fi avec son ami Michael. Le terme « Hi-Fi » (High Fidelity) illustre parfaitement la passion de Tarik dans la restitution de la musique par l’électronique : âgé de 10 ans, il démonte le lecteur de cassette audio de son père pour comprendre « comment ça marche », sans pouvoir toutes fois le remonter… Mais l’année suivante, il répare déjà tout ce qui pouvait l’être ! Le vieux 4 pistes de papa, l’ampli de tonton, la télévision de maman… Le marché aux puces de Montreuil est une mine d’or pour lui.

Devant toutes ces réussites, sa soif de connaissance le pousse à se documenter. La lecture du magazine L’Électronique pratique va l’ouvrir au monde de la création électronique : chenillard à la « K2000 », petit robot qui se dirige seul, interphone CPL, amplificateur « presque » Hi-Fi… À 12 ans il donne déjà des cours d’informatique à ses camarades de classe !

La curiosité de Tarik développe chez lui d’autres passions et son temps libre est très vite partagé entre les ordinateurs, la photographie (il développe lui-même ses photos noir et blanc) et la musique. Il se convainc progressivement que ces arts seront gérées un jour par l’informatique et l’électronique.

Poussé par cette idée, il construit en 1989, âgé de 16 ans, son premier ordinateur avec l’argent d’un job d’été. Il l’équipe d’une carte son reliée à son ampli Akai, lui-même relié à une platine vinyle Thorens, et enregistre son premier morceau de musique sur ordinateur : « Carmina Burana – Fortuna Imperatrix Mundi ». Sa conviction se concrétise : l’informatique et l’électronique sont bien au cœur du multimédia !

C’est donc tout naturellement qu’il choisit de passer un Bac électronique, il installera d’ailleurs un cinéma dans l’amphithéâtre de son école (avec vidéo-projecteur tri-tube et son multicanal) puis créera et animera le cinéclub du lycée. En parallèle, il apprend la guitare, principalement en autodidacte, et forme un groupe qui se produit dans les pubs. Tarik continue de fabriquer des amplificateurs Hi-Fi et des PC home cinema pour lui, sa famille et ses amis.

Avec un BTS force de vente en poche, il travaille pendant 3 ans pour Spak-Systems et Megarama. Il y conçoit et vend des ordinateurs sur-mesure pour l’acquisition audio, vidéo et le gaming de simulation. Il s’orientera ensuite vers l’informatique professionnelle et la gestion de réseau informatique puis rejoindra le groupe Flammarion. Là-bas, c’est en tant que coordinateur DSI qu’il rencontre Michael en 2008. Ils discutent longuement autour de la machine à café et deviennent amis. Animés par la vision commune qu’ils ont du son, leurs idées mûrissent en projet puis se concrétisent en prototypes. En octobre 2015, tous deux libérés de leurs obligations professionnelles, ils créent enfin leur startup : Art Digital et Numérique.